Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2012 2 21 /02 /février /2012 15:12

 

Fantin-Latour nait à Grenoble en 1836, lithographe et peintre intimiste, réaliste.

1851, il arrive à Paris et rentre à l’école des arts décoratifs, il refuse la filière officielle. Il reçoit un enseignement complet (sculpteur, joaillier, orfèvre, dessin). Il va au Louvre, fait des copies, et  s’intéresse  à la  peinture hollandaise du XVII eme siècle. C’est un personnage ténébreux, il a une allure jeune, il est romantique c’est un dandy.


autoportrait fantin


Il rencontre de jeunes artistes tel qu’Alfonse Legros en 1858 qui lui fait son portrait, son grand ami Whistler l’américain peint aussi  son portrait en 1859, Félix Bracquemond l’avait fait en 1853, ils forment un cercle tous les trois, ils parcourent le milieu artistique parisien de l’époque, ils rencontrent Rodin, Dalou (sculpteur) et bien d’autres. C’est la fine fleur artistique des années 1870.

L’artiste peint son autoportrait en 1859, coiffure sophistiquée, chemise blanche travaillée. Présenté au salon de 1859 et refusé, il fut accepté en 1860 avec le " vase de fleurs "maitrise exceptionnelle, fraicheur des couleurs (on ressent les liens avec Manet). Les deux tableaux sont à l’exposition.

1863, Il est membre du cénacle des Batignolles (groupe de jeunes peintres, rassemblés autour de Manet avec qui il fraternise, il y a Renoir, Bazille ). C’est de se groupe que va surgir l’impressionnisme. Il sera considéré comme celui qui fait le maillon entre les romantiques et les modernes.

Fantin-Latour est choqué par le décès de Delacroix en août 1863, il décide de lui rendre hommage en septembre de la même année, le tableau sera exposé au salon de 1864. Il faut faire une sélection, quels sont les gens à mettre sur le tableau ? Au centre le portrait de Delacroix encadré, il est en arrière plan mais dominant. 4 personnages assis, 6 debouts, chacun ayant des liens artistiques, littéraires avec Delacroix.  

Les écrivains et critiques choisis : Baudelaire, Champfleury, Duranty

Bien sûr Baudelaire, Delacroix avait fait son portrait en 1860, Baudelaire est un inconditionnel de Delacroix, de Manet, Courbet. Il a écrit sur l’artiste  deux articles importants, en 1864, il écrit "il est le premier peintre entre les peintres et il transfert la tradition dans la modernité ".

Champfleury, son portrait a été peint par Courbet en 1855, il a été le conservateur du musée de Sèvres, et a écrit un livre " le violon de faïence " en référence au violon d’Ingres. Il a écrit de nombreux articles ainsi qu’un   manifeste du réalisme.

Duranty,   son portrait a été peint par Degas en 1879 (ami de Champfleury) critique littéraire assez provoquant, il était un des amis de George Sand. En 1876, il a écrit un manuscrit de la nouvelle peinture (sur les artistes impressionnistes).

Les artistes : Manet, Fantin-Latour, Whistler, Cordier, Legros, Bracquemond, de Balleroy.

Manet, son portrait a été peint par Legros en 1863 et par Fantin-Latour en 1867.  

Whistler, personnage étrange il a des fantasmes, il participe aux mouvements d’avant-garde.

Albert de Balleroy a fait un portrait d’un anonyme en 1760, il a peint plutôt des scènes de chasse ( il est assez lié avec Manet).

Bracquemond  est graveur et fut remarqué par un élève d’Ingres. Il est le plus grand de l’époque, il initie les impressionnistes à la gravure (il est un élément pivot) très proche de Fantin-Latour et Manet. Il a peint le portrait d’Alphonse Legros,  il expose au salon de 1857, et s’installe en Angleterre en 1863, il est professeur à Oxford , il à des liens aussi avec Dalou

Cordier, nous avons peu d’éléments, il était peintre également

Fantin-Latour rend hommage à beaucoup d’autres artistes à travers son œuvre, poètes, musiciens et peintres.

Après son hommage à Delacroix, c’est celui rendu à Velasquez en 1864 "le toast", hommage aux peintres réalistes en 1865, hommage à Baudelaire en 1867, quelques personnages entourent l’écrivain, "l’atelier des Batignolles" en 1870, hommage à Manet en 1872, "le coin de table", hommages aux poètes parnassiens 1872, Verlaine,et Rimbaud, un hommage à Berlioz "autour du piano" en 1885. Ses natures mortes sont exceptionnelles, il a le sens du réalisme. Il aime la peinture espagnole, l’Espagne est à la mode même chez les musiciens.

 Il est passionné de musique, notamment Berlioz, Wagner, Schumann, il cherche à transcrire la musique par des peintures fluides exécutées en longues touches. Un exemple avec "les trois filles du Rhin" datée de 1873, en hommage à Wagner.

1876, il épouse Victoria Dubourg, artiste peintre. Il passe ses étés dans la famille de Victoria en Basse-Normandie.

Il décède en 1904.

Cette exposition se situe dans l’appartement d’Eugène Delacroix, tout au long de la visite nous découvrons des objets décoratifs et quelques meubles ayant appartenus à l’artiste.

portrait de delacroix 1837 par fantin

Delacroix, 1837 par Fantin-Latour

Le premier thème :


Delacroix et les modernes !

La toile de Fantin-Latour la preuve d’une filiation entre Delacroix et les impressionnistes.


Une toile de Whistler "le bord de mer", une de  Balleroy "vue d’une plage normande".

La   palette et les pinceaux de Delacroix sont présentés , quelques lettres de Fantin-Latour envoyées à l’artiste, un album de pastels de Delacroix, étude de ciels et crépuscules de l’artiste.

Une toile de Fantin-Latour  représentant des chrysanthèmes dans un vase,

chrysanthèmes fantin

en parallèle avec un bouquet de fleurs de Delacroix.

bouquet de fleurs delacroix

Fantin-Latour " femme au narguilé " d’après les femmes d’Alger de Delacroix, 1854

D’autres lettres de Louis Cordier, Théophile Gauthier, Jean-Baptiste Vaillant

Un tableau "l’exposition des œuvres de Delacroix, aux galeries Martinet, boulevard des Italiens "

 d’ Albertini, huile sur toile de 1864.

Louis Martinet multipliait les expositions d’art moderne et ancien pendant les années 1859 à 1865, on pouvait y voir la musique aux tuileries de Manet, l’Ex-voto de Legros, le Marat assassiné de David, mais aussi Whistler, Fantin-Latour, Courbet et Delacroix

Une œuvre de Manet "Le barque de Dante", d’après Delacroix

Manet avait un grand intérêt pour l'artiste.

" L’atelier de la place Fürstenberg " de Bazille, daté de 1866

l'atelier de fantin par bazille


Fantin-Latour  et les siens :

La société des trois : Legros, Fantin-Latour, Whistler.


Amis depuis plus de 10 ans avec Legros, ils suivirent tous les deux l’école d’Horace Lecoq. Fantin-Latour rencontre Whistler au Louvre. Ils étaient inséparables tous les trois depuis 1859.

"Un autoportrait" de Fantin-Latour,

"Un portrait de Manet" par Albert de Balleroy

Des billets écrits par Legros, Manet, Castagnary

Whistler un "portrait de Fantin-Latour", crayon noir et crayon graphite, vers 1859, 

Un buste de Delacroix par Etex

Whistler "the music room"   Eau forte et pointe sèche, de 1859.

Félix Bracquemond "portrait de Legros" à l’eau-forte, 1861.


Quelques marches à descendre et nous poursuivons la visite de  l’exposition dans l’atelier de l’artiste, qui se situe dans un jardin.

Des œuvres entourent cet hommage

Paul Baudry "portrait de Balleroy", daté de 1859

Un "portrait de Bracquemond", dessin à l’encre de Manet

"Atelier aux Batignolles" par Fantin-Latour.

esquisse atelier aux batignolles fantin

"Lola de Valence" par Manet à l’eau forte en 1863.

lola de valence manet

Fantin-Latour, "portrait de Manet" daté de 1867   

portrait manet par fantin

"Combat de chevaux" par de Balleroy, daté de  1866 (tableau et esquisse sont présentés).


L’hommage au mort face au vivant.

Des lettres d’hommages à Fantin-Latour concernant la vente de Delacroix, à Madame Ruth Edwards.


Lettres de Fantin-Latour à Bracquemond et Champfleury concernant une invitation à diner.

Baudelaire écrit à Fantin-Latour au salon au sujet de l’accrochage Delacroix.

Duranty lui écrit pour son succès à Londres.

Fantin-Latour,  des études l’une pour un repos, une autre pour un hommage à Baudelaire au graphite et crayon.

Etude de redingote pour le portrait de Champfleury.

Présentation d’esquisses et  dessins préparatoires  permettent de voir l’évolution de la construction du tableau, la disposition des artistes et écrivains.

Le tableau final " hommage à Delacroix" :

Au centre un cadre avec le portrait de Delacroix, debout sur la gauche Whistler, Fantin-Latour, Alphonse Legros, Duranty et Louis Cordier, sur la partie droite Champfleury, Manet, Baudelaire, Bracquemond, de Balleroy.

l'hommage à delacroix fantin


Un portrait d’Antoine Vallon par Fantin-Latour

"Delacroix aux Champs Elysées en 1865" Fantin-Latour y est accueilli (le Paris des artistes) il s’agit d’un dessin.

delacroix aux champs fantin

La vérité, note manuscrite au crayon et graphite

Quelques billets dans une vitrine :

La fabrique de l’hommage, une invitation aux funérailles de Delacroix en 1863, des lettres de Louis Cordier, Dante Rossetti à propos de Legros et Whistler

Un autre buste de Delacroix par Etex.

En revenant dans les appartements pour terminer l’exposition visite de la chambre de l’artiste.

Présentation de l’immortalité esquisses au crayon et tableau final.

l'immortalité fantin

Maquette d’un monument à Delacroix, à la cire perdue par Dalou.

Le monument se trouve dans le jardin du Luxembourg à Paris.

De Fantin-Latour une lithographie représentant Hector Berlioz en 1903


D’un hommage   l’autre

L’hommage à Delacroix sera exposé au salon de 1864. Il ne reçut pas de récompense. Deux autres événements vont consacrer la gloire de Delacroix, la vente du contenu de son atelier et l’exposition rétrospective des ses œuvres.


Fantin-Latour mélomane

Quelques lithographies dédiées à Schumann, Berlioz datées de 1893. En 1903 ce sera à Rossini et de nouveau à Berlioz.

Une œuvre en hommage à Wagner.

Cézanne a rendu hommage à Delacroix avec "Apothéose de Delacroix " en 1890-94, référence absolue de Cézanne, une esquisse d’un empereur romain, en bas des gens prient Delacroix.


Très belle exposition qui permet de découvrir l’évolution de la construction de " l’hommage ". 

Fantin-Latour rend hommage à Delacroix, il s’est entouré d’artistes, gens de lettres proches de l’artiste, mais c’est l’hommage à une idée, Delacroix avait insufflé la modernité.

A ne pas manquer, jusqu’au 19 mars 2012 musée Delacroix, Paris 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tinou - dans Exposition
commenter cet article

commentaires