Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 16:12

Les Romanov, dynastie russe qui régna de 1613 à 1762, originaire de Lituanie, les Romanov  famille de boyards (désignent une classe d’ aristocrates de certains pays orthodoxes  d’Europe de l’est) s’installent en Russie dès le XIV eme siècle. Elle fut renversée par la révolution russe de 1917.  

 Les tsars de Russie :

Michel 1er 1613-1645

Alexis 1er 1645-1676

Fédor III 1676-1682

Ivan V 1682-1696  

Pierre 1er ou Pierre le Grand  nait en 1672, fils d’Alexis 1er et de Natalia Narychkina  fut tsar dès 1682, alors qu’il n’a que 10 ans, il est le premier empereur de l’empire russe de 1721 à 1725. Il épouse en  1689 Eudoxie Lopoukhine, ils eurent un fils, Alexis Pétrovitch de Russie (1680-1718), ils divorcèrent, Alexandre 1er épouse en  1707 Catherine 1ere de Russie.

Il a transformé la Russie en puissance européenne, il est aussi un grand amateur d’art.

De 1697-98 a l’initiative de Pierre 1er  la grande ambassade qui comporte 250 personnes, voyagent dans les grandes capitales européennes.

1699-1700, le tsar fait promulguer une série de lois destinées à occidentaliser la Russie : adaptation d’un calendrier à l’européenne, tentative de latinisation de l’alphabet cyrillique, obligation pour la cour et les fonctionnaires de se vêtir à l’occidentale.

1703, c’est la création de Saint-Pétersbourg, l’année suivante l’architecte italien, Trezzini est chargé, des travaux d’urbanisme.

1706, création d’un chantier naval.

1711, début de la construction du palais d’hiver

1712 Saint-Pétersbourg devient la capitale de la Russie

1716-17, Pierre 1er voyage en Europe et vient à Paris, il y rencontre Louis XV qui n’a que 7 ans.

1719, ouverture du premier musée  public dans le palais Kikine dans Saint-Pétersbourg

1721, la paix de Nystad met un terme à la guerre contre la Suède qui durait depuis 1700, le Sénat donne à pierre 1er le titre de Pierre le Grand empereur de toutes les Russies.

1725, décès de Pierre 1er, sa seconde épouse Marthe Skavronska, devient impératrice sous le nom de Catherine 1ere

Catherine I ère règne à partir de  1725 à 1727

De 1727 à 1730, ce sera le règne de Pierre II, fils de Pierre  le Grand

Anne 1ere règne de 1730 à 1740, fille d’Ivan V

Ivan VI de 1740 à 41

 

Elisabeth 1ere impératrice de Russie de  1741 à 1762, fille de Pierre le Grand.

Pierre III, fils du duc Charles-Frédéric de Holstein-Gottorp (maison d’Oldenbourg) et de son épouse Anna Pétrovna de Russie fille de Pierre le Grand qu’il eut en second mariage avec Catherine 1ere de Russie, il fut empereur que quelques mois en 1762 avant d’être roi de Finlande de 1742 à 1762. 1er souverain russe de la branche Holstein-Gottorp, branche qui reprit le nom de Romanov

En 1745, Pierre III , petit-fils de Pierre le Grand et héritier du trône, épouse  Catherine princesse allemande (famille Anhalt-Zerbst), c’est Elisabeth 1er en 1744 qui la choisit pour son  neveu.

Catherine II impératrice de Russie à partir de 1762

Catherine organise un complot avec les frères Orlov et le comte Panine, contre le tsar Pierre III quelques mois après son ascension au trône ; ce qui permet à Catherine d’accéder au trône cette même année, sous le nom de Catherine II. Elle est impératrice de Russie  de 1762 à 1796.

En 1764, La décision est prise, il s’agit de la  fondation d’un musée impérial, il s’agit de l’Ermitage.

En 1776 c’est la création du théâtre de Moscou le Bolchoï.

1782 voit le début de la construction du palais de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg.

Au décès de Catherine II c’est son fils Paul 1er qui devient empereur de Russie  de 1796 à  1801, il fut duc de Holstein-Gottorp de 1762 à 1773, il a également occupé les fonctions de grand maitre de l’ordre de Malte de 1898 à 1801.

1782, la Russie entre en guerre avec la France au sein de la seconde coalition, elle se rapprochera d’elle en 1800.

1801, assassinat de  Paul 1er, son fils lui succèdera sous le nom d’Alexandre 1er 

Alexandre 1er de 1801 à 1825, date de son décès, il fut roi de Pologne de 1815 à 1825

1805, les russes sont battus par l’armée de Napoléon 1er à Austerlitz, en 1807 à Friedland, c’est à l’issue de cette défaite que fut signée le traité de Tilsit entre la France et la Russie, il mit fin à la coalition européenne.

Nicolas 1er de 1825 à 1855, il fut aussi roi de Pologne et grand duc de Finlande

1837, construction du nouvel Ermitage suite a un incendie au Palais  d’hiver, l’inauguration aura lieue en 1850.

1854-55, guerre de Crimée, les russes se battent contre français et anglais, défaite à Sébastopol.

Décès de Nicolas 1er, son fils lui succède sous le nom d’Alexandre II.

Alexandre II empereur de Russie de 1855 à 1881, aussi grand duc de Finlande et roi de Pologne jusqu’à ce que celle-ci soit annexée dans l’empire Russe  en 1867.

Alexandre III, avant dernier empereur de 1881 à 1894.

Nicolas II, règne de 1894 à 1917

 

A l’entrée de l’exposition un panneau montre le musée de l’Ermitage

Un buste en marbre blanc  représente chaque tsar, le premier celui de  Pierre le Grand, il précède les œuvres qui furent acquises pendant son règne, grand amateur d’art, surtout de peinture hollandaise, mais aussi grand collectionneur , il s’est constitué une collection d’œuvres européennes en envoyant ses agents dans toute l’Europe, afin d’acquérir sculptures et peintures  flamandes, hollandaises, françaises, italiennes. 

 Voici quelques œuvres achetées pendant son règne (1721-1725)

Une toile de Hendrik Mommers 1623-97 peintre de genre et paysagiste "une vue du pont neuf "  1660  

" David et Jonathan "  de Rembrandt 1669

romanov rembrandt

"Le contrat de mariage" de jean Steen 1650, peintre baroque, ici  il s’agit  d’une scène de genre.

romanov steen

 

Une "marine " de Cloes 1690

" Paysages et bergers dansant " de Hensch

" Moine dans une grotte" de  Jordaens 1620, un des grands peintre flamand

" Mise au tombeau " de Garofalo 1520

Continuons l’exposition en compagnie de Catherine II. Son règne de 1762 à 1796,   

Elle poursuivit  les achats, très cultivée, elle se constitue une collection extraordinaire, et fait construire le petit Ermitage afin d’y exposer les œuvres d’art, ce musée est vite trop exigu, le grand ermitage est construit de 1771 à 1787. Deux amis vont l’aider a faire des acquisitions d’œuvres d’art à Paris et partout en Europe: Diderot et le baron Grimm, diplomate et homme de lettre bavarois, il  fut son ministre.

Elle fit de nombreuses  acquisitions : celle de Gotzkowski  à Berlin, berlinois marchant d’art en 1764, cette collection comporte 225 tableaux dont 1 Rembrandt, France Hals ;

En 1766, c’est la collection Aved à Paris, elle comporte deux Poussin ;

 1767 c’est  la collection Jean de Julienne à Paris elle comporte 850 dessins de Jacques Callot, un Watteau, 1 Metsu, 1 Berchem, 1Wouwerman, mais aussi la collection de marquis de Villette à Paris dont un Claude Vernet,

En 1768 c’est à Bruxelles qu’elle continue ses achats avec la collection Cobentzel , 5  Rubens, 6000 dessins et autres 

1769 la collection du comte de Bruhl à Dresde, 600 tableaux dont 4  Rembrandt, 4 Ruysdael, 5 Rubens et autres

1771, collection  Braamkamp à Amsterdam ;

 1772, collection Louis Antoine Crozat à Paris  566 tableaux dont  Véronèse, Poussin, Rubens Van Dyck, Lancret, Greuze et bien d’autres, la même année         la collection du duc de Choiseul à Paris dont un Murillo, Steen, mais aussi celle de Madame Geoffrin également à Paris avec un Van Loo,

1777, il s’agit de la collection Walpole à Londres 198 tableaux dont 4 Dughet, 2 Poussin, Snyders et 15 Van Dyck

1781 la collection Baudoin à Paris 119 tableaux dont 9 Rembrandt,  6 Van Dyck, Rubens

Les français apprécient guère le transfert des œuvres d’art vers la Russie. Au décès de la tsarine, sa galerie comporte plus de 4000 tableaux.

Dans l’exposition nous avons :

" Portrait d’acteur "de Fetti 1620-23 -ci-dessous

romanov fetti

"Autoportrait" de Véronèse 1560-65

" L’Arrivée de Marie de Médicis à Lyon " ou rencontre du roi et de la reine 1622-25 Rubens

" Portrait de George Gage" 1616-17 Rubens

‘L’Incrédulité de Thomas"1620 Van Dyck "‘Portrait d’homme barbu  coiffé d’un béret "1661 Rembrandt

"Chemin à l 'orée de la forêt"1646-47 Jacob Isaacksz Ruysdael

" Paysage d’Italie avec deux jeunes filles " Cloes

" L’assaut des forteresses" de Wouwerman 1650

"Le malade et la médecine " 1660 de Gabriel Metsu

Quelques gouaches de Clérisseau :

Le colisée 1660, Fantaisie architecturale, l’arc de triomphe de Titus à Rome, cour du palais de l’empereur dioclétien à Split 1757. Grande minutie dans les détails architecturaux.

  De Chardin "nature morte aux attributs des arts " ci-dessous

romanov chardin

"Portrait de jeune homme au chapeau " 1750 de Greuze

romanov greuze

De Jean-Baptiste Pater "danseurs sous les frondaisons " " et divertissement musical "1725

‘Le concert espagnol "de Van loo (architecture antique a l’arrière).

" Vénus, faune, putti" 1630 de Poussin

" Portrait des filles de Paul 1er " de madame Vigiée Lebrun 1796

"Amour à la chasse"  de poussin

" Concert au parc " de Lancret 1738

"‘Nature en Italie " 1750 de Vernet

"Fuite de la sainte famille en Egypte" de Carducho 1603

 Ribalta  " Préparatifs de la crucifixion " 1582

Alexandre Ier, petit fils de Catherine  règne de 1801 à 1825, il achète des grands maitres espagnols, des tableaux de Velasquez, Murillo. Mais ses acquisitions ne se limitent pas à la peinture ni  aux sculptures mais aussi des albums de dessins architecturaux, des gravures font aussi parties des collections. Sous son règne l’organisation du musée se met en place et les premières reproductions gravées de ses tableaux apparaissent.

Ses tableaux exposés :

Le " miracle du pain et du poisson" Orrente 1620

" Annonciation" de Murillo de 1668

romanov murillo

" Présentation du Christ au temple"de Mathias Torres de 1697

"La rencontre de Marie et Elisabeth " Calvaert école de Bologne

" Le chœur de la chapelle des capucins de la place Barberini à Rome " Granet 1818

" Henri IV et sa suite à la chasse "Tannay école française

" Christ tout puissant "  Titien 1560

" Natale chiavasie " Hebé 1820-21, grand raffinement, ce tableau représente une femme tenant une aiguière, elle fait boire un aigle, les tons pastels, une grande retenue dans le comportement de la femme

" Le petit déjeuner " Metsu 1660, raffinement dans le costume porté par la femme, un petit chien a ses pieds, de nombreux détails mobiliers, objets de décoration. ci-dessous

romanov metsu

"  Marie Madeleine pénitente " de Vaccaro 1650

Nicolas 1er accède au trône en 1825 et le nouvel Ermitage inauguré en 1850 pendant son règne, il en fin un musée d’art universel poursuivant la collection de ses prédécesseurs, il participa à la direction de l’établissement avec un grand intérêt pour l’art. Cependant en 1737 un incendie dévasta le palais d’hiver, lors de sa reconstruction cela incita le tsar à donner plus de place pour agrandir et faire acquisitions d’autres collections. Les deux grands architectes Vassili Stasov et Alexandre Brioullov et plus de 8000 artisans participèrent à la reconstruction, un an plus tard les travaux prirent fin et Nicolas 1er projeta un musée pour abriter les collections impériales, il s’intéressait aux peintures italiennes de la renaissance , intérêt pour les toiles du XVI eme siècle tel que Garofalo et Sebastiano Piombo, il avait une préférence pour les maitres de l’école de Bologne dans la période suivante , le Guerchin, Guido Reni .Il reçut également en cadeau un ensemble important de tableaux de l’école hollandaise du XV et XVI eme siècle, il fit des acquisitions de maitres espagnols Zurbaran et Murillo.

Les œuvres présentées :

"Mise au tombeau" 1500 d’Antonio de Pereda peintre espagnol du siècle d’or

"Adam et Eve chassés du paradis "1700 Van der Werff

"Portrait de jeune femme "1560  Sofonisba Anguissola femme peintre italienne de Crémone maniériste spécialisée dans les portraits. On peut remarquer la richesse du costume porté par la jeune femme. Ci-dessous

romanov anguissola

 

"Madone à l’enfant" 1520 de Pedro di Simone Bugiardini, école florentine

La dernière salle ou le cabinet de peinture italienne ce sont les vues des salles de l’Ermitage réalisées vers 1850 peintes par trois artistes Edward Hau, Luigi Premazzi, Constantin  Oukhtomski, ils ont réalisés 55 vues pendant la période de 1852 à 1861. Cela permet de découvrir comment les tableaux ont étés exposés lors de l’ouverture du musée au public.

24 chefs-d’œuvre de l’art topographique sont présentés :

Edward Hau présente  "cabaret de peinture italienne"1860 aquarelle réhaut de blanc "salle de l’école flamande ", "salle de l’école hollandaise et flamande" 1857, "salle de l’école russe’", "salle de peintures italiennes" en 1853, 1856 ; 1860

Constantin  Oukhtomski " les loges de Raphael "en 1860, il s’agit d’une des merveilles du Vatican

Luigi Premazzi vue du "nouvel Ermitage de la rue Millionnaire" "salle de la sculpture moderne en 1856 ", "salle de peintures flamandes" en 1854

romanov premazzi

Magnifique exposition qui montre un éventail des collections acquises par la famille Romanov,  c’est à partir de la fin du XVII eme siècle que s’effectuent les premiers achats : scènes de genres, bibliques ou mythologiques, fêtes galantes, natures mortes, portraits, ruines, ou marines, elle est l’une des plus  belles collections  du monde. Pour présenter ces œuvres, il y eu la construction d’un musée, ouvert au public dès 1805.

Quelques extraits de connaisance des arts

L’exposition comporte une centaine d’œuvres. A voir absolument à la Pinacothèque de Paris jusqu’à fin mai 2011

Partager cet article

Repost 0
Published by Tinou - dans Exposition
commenter cet article

commentaires