Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2011 5 29 /07 /juillet /2011 14:58

Gabriel Dussurget  nait en 1904, en Algérie ou il passe son enfance, malade, on lui conseille de rentrer en Europe. Son destin va s’orienter au fil de ses rencontres, Maurice Escandre, homme de théâtre, qui fut administrateur général de la Comédie Française de 1960 à 1970, le met en contact avec le monde du théâtre. Lorsqu’ ‘il prépare son bac il rencontre Doda Conrad, fils de la cantatrice Maria Freund et Georges Hugnet jeune poète ami de Cocteau et Jules Supervieille. Il rencontre le tout Paris musical avant d’avoir 20 ans, il fréquente le salon de Madame Freund, l’entourage de Jean Cocteau et va à la Comédie française.

 

1928, il rencontre Henri Lambert (acteur), avec qui il partage sa vie. Ils vont assister à tous les opéras que ce soit à Milan Salzbourg, rencontrent de nombreux artistes, musiciens, compositeurs, comédiens. Ensemble ils vont créer, le bureau des concerts de Paris et feront débuter de nombreux artistes.

 

1942, ils fondent une école d’art lyrique au théâtre Daunou, une école d’art dramatique en compagnie de Jean-Louis Barrault, Madeleine Renault, Raymond Rouleau et bien d’autres.

 

1945, c’est avec Roland Petit et Boris Kochno, il participe à la création du ballet des champs Elysées qu’il administre avec Henri Lambert.

 

 C’est en 1948 que la comtesse Lily Pastré, musicienne et mécène, voulait créer un festival près de Marseille, elle fait appel à Gabriel Dussurget qui cherche un lieu pour ce festival. C’est avec l’aide de Roger Bigonnet, représentant du casino de la ville que Dussurget créé le festival avec Henri Lambert, la comtesse Pastré et Edmonde Charles-Roux qui apporta sa collaboration. Ce festival s’ouvre avec un Cosi Fan Tutte de Mozart.

Gabriel Dussurget va diriger ce festival jusqu’en 1972, il aimait donner sa chance à des jeunes artistes tel que Jean-Pierre Rampal, Gabriel Basquier, Règine Crespin, Pierre Boulez, Teresa Berganza, Serge Baudo et tant d’autres.

En 1959, il travaille à l’opéra de Paris, il est conseillé artistique de Georges Auric administrateur, ils sont nommés par André Malraux.

Il décède en 1996.

L’Histoire du festival d’Aix

 

Le festival d’art lyrique d’Aix en Provence, est un festival d’opéra et de musique classique. Il fut crée en 1948 par Gabriel Dussurget, il a lieu tous les étés à Aix dans différents lieux. C’est l’un des grands festivals lyriques européens, avec une affinité particulière pour les opéras de  Mozart.


A l’origine les représentations se déroulaient en plein air dans la cour de l’archevêché, maintenant il se déroule dans différents lieux : le théâtre de l’archevêché, le théâtre du jeu de Paume, l’hôtel Maynier d’Oppède et plus récemment dans le grand théâtre de Provence (construction en 2007).

 

Le souhait de Gabriel Dussurget était d’encourager l’activité musicale dans la région marseillaise. Il sera le directeur de ce festival jusqu’en 1972.

 

Lors du premier festival c’est Cosi fan Tutte qui est donné en juillet dans la cour de l’archevêché, c’est le chef autrichien Hans Rosbaud de Baden-Baden qui dirige. Ce chef  dirige l’orchestre de la radio de  Francfort de 1929 à 1937 et interprète des œuvres d’Arnold Schoenberg, Bartók, Stravinski, Hindemith, Krenek. Il a exercé une forte influence sur Pierre Boulez. La même année des concerts et récitals sont donnés, à la cathédrale Saint-Sauveur, une messe du couronnement avec Maria Stader, soprano Suisse, elle est réputée pour la clarté et la finesse de sa voix.

 

1949, c’est Don Giovanni qui est programmé, très grand succès, décors et affiches d’Adolphe Jean Marie Mouron dit Cassandre, décorateur de théâtre, affichiste, peintre, lithographe. Il fut particulièrement marqué par le  cubisme et le  purisme, ainsi que par le travail des photographes et des cinéastes.

 

Trois opéras sont programmés deux de Mozart, par festival et le troisième tiré des répertoires baroques ou contemporains.

Des changements seront effectués lorsque Gabriel Dessurget ne sera plus directeur.

 

En 1974, c’est Bernard Lefort qui le remplace ; il ouvre le festival au bel canto avec des opéras de Verdi et Donizetti

 1982, Louis Erlo devient le directeur (ancien directeur de l’opéra de Lyon) il programme des opéras baroques, Purcell, Gluck, Lully, Rameau

1998, Stéphane Lissner, ancien directeur du théâtre du Chatelet prend la direction du festival, il programme Don Giovanni, mise en scène de Peter Brook, direction Claudio Abbado. Il invite de nombreux metteurs en scène, Chéreau, Deschamps, Makeieff, Pina Bausch et fait créer le balcon (d’après l’œuvre de Jean Genet) Peter Eötvös y collabore, il est compositeur et chef d’orchestre hongrois.

La cour de l’archevêché rénovée devient le théâtre de l’archevêché.

Dans les années 2000, le festival s’associe avec le festival de Pâques de Salzbourg pour la production du ring de Wagner, direction Simon Rattle avec l’orchestre de la philharmonie de Berlin.

 2007, Bernard Foccroulle, ancien directeur de la Monnaie à Bruxelles prend la direction du festival.

2011, la Traviata de Verdi  au programme avec Nathalie Dessay dans le rôle de Violetta, direction Louis Langrée.

  David McVicar a réglé "La Clémence de Titus" de Mozart, avec le LSO dirigé par son président Sir Colin Davis.
Joël Pommerat   librettiste et metteur en scène dans la création mondiale de "Thanks to my eyes" du jeune compositeur italien Oscar Bianchi.
Ce festival depuis 1948, accueille les plus grands artistes.

 le magicien d'aix

Ce livre nous fait découvrir les mémoires, les souvenirs intimes et musicaux de Gabriel Dussurget, fondateur du festival d’Aix en Provence. Il évoque ses rencontres, ses amours, le tout Paris des années folles. Intuitif il découvre de nouveaux talents.

 Ce récit fourmille d’anecdotes, de rencontres, c’est le parcours d’une vie musicale intense.

Un livre passionnant à lire absolument.

Chez Acte Sud

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tinou - dans Livres
commenter cet article

commentaires